Clémence Botino, jeune femme aux valeurs solidaires, Miss France 2020. Interview signée francaises-ethniques.com
Clémence Botino, jeune femme aux valeurs solidaires, est aussi une passionnée des relations humaines. Une interview signée francaises-ethniques.com

Qui est Clémence Botino ? 

J’ai été élue Miss Guadeloupe le 04 août 2019, puis Miss France France le 14 décembre dernier. Je suivais des études en histoire de l’Art. Je suis passionnée par la culture, et je me suis spécialisée en histoire de la mode. 

– Que représente le titre de Miss France 2020 pour vous ?

Devenir Miss France, c’est à la fois une chance et un moyen d’expression ! D’abord une chance, car je vis une aventure unique, je voyage à travers la France, et je participe à des événements divers et fantastiques. Je peux me retrouver à la fashion week comme dans un hippodrome, et tout cela dans un laps de temps très court ! C’est une façon de valoriser la France sous toutes ses formes. C’est aussi un moyen d’expression, car j’aime être au contact des gens, partager des moments et véhiculer des ondes positives. 

– Quel a été vos ressentis face aux réactions populaires lorsque vous avez été élue ?

Clémence Botino, jeune femme aux valeurs solidaires signée francaises-ethniques.com
Clémence Botino, jeune femme aux valeurs solidaires

J’avais énormément de recul ! Je sais qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, alors j’ai fait abstraction des critiques. J’ai la chance d’être épaulée par d’autres Miss France. Elles savent trouver les mots, et m’ont expliqué que c’était malheureusement un « passage obligé », dont on se remet toutes. 

– Certaines ont été plutôt discriminantes à votre égard, quel a été alors votre état d’esprit pour y faire face ?

Je me concentre sur le positif, mais également sur le réel ! Je parle des événements comme les séances de dédicaces où je reçois énormément d’amour. Les gens sont heureux et me disent qu’ils sont fiers. C’est le principal, et ça vaut toutes les critiques du monde.

– Comment gérez-vous votre succès au quotidien ?

J’ai la chance d’avoir une équipe et une famille formidables. C’est ce parfait équilibre qui me fait garder les pieds sur terre. 

–  Quels sont vos objectifs professionnels après Miss France 2019/2020?

C’est une question difficile, qu’on me pose depuis le premier jour. J’avoue que je me laisse porter. Je me concentre sur une cette année incroyable, et riche en opportunités. 

– Quelle éthique, selon vous, l’élection Miss France met-elle en avant ?

Je dirai la solidarité ! Car être Miss, c’est faire preuve de tolérance et de bienveillance. J’ai appris énormément auprès des autres miss régionales. On parle beaucoup de Miss France comme une compétition alors que c’est avant une aventure collective, humainement riche. 

– Pour vous, cette élection a-t-elle évolué depuis sa création ? Si oui, pouvez-vous nous expliquer cela plus concrètement.

Complètement ! Aujourd’hui nous sommes loin de l’étiquette « soit belle et tais toi ». Les mentalités et les attentes ont changé. Aujourd’hui être Miss c’est être une femme qui s’assume, qui argumente, qui porte un message et qui se donne les moyens d’avancer. À mes yeux ce sont des « self-made-women ». C’est le parfait combo entre travail et détermination. Être Miss c’est pouvoir dire « je suis Miss et médecin, je suis Miss et ingénieur, je suis Miss et historienne, je suis une femme passionnée ».

Jessica Barre

LAISSER UNE REPONSE

Laissez votre commentaire!
Indiquez votre nom ici