Combattre l’alzheimer par l’alimentation

0
449

Par Aline Victor, diététicienne-nutritionniste chez Nutrisens.

Pourquoi Nutrisens décide de porter en lumière la maladie d’Alzheimer ? Chez Nutrisens, nous partons du principe que pour une meilleure santé, il est essentiel d’être informé et sensibilisé par des professionnels experts de la Nutrition.  L’alimentation joue un rôle préventif et même curatif dans plusieurs maladies chroniques comme la maladie d’Alzheimer. De plus, il faut savoir que les principales complications de cette maladie sont la dénutrition ou la dysphagie pour lesquelles Nutrisens propose des solutions adaptées.   Pouvez-vous nous expliquer les spécificités de cette maladie ? 

C’est la forme la plus connue de démence. Elle est évolutive liée à la présence de nombreuses plaques qui s’accumulent dans les espaces entre les cellules nerveuses.  C’est pourquoi les premiers signes de cette maladie est la perte de la mémoire à court terme. Puis des fibres se placent à l’intérieur des cellules, la maladie devient plus importante avec une perte de la motricité et perte cognitive lourde.Quelles sont les chances aujourd’hui d’en être atteint ? 

En France, plus de 200 000 cas d’Alzheimer ou d’une autre forme démence sont diagnostiqués chaque année. Le vieillissement est le principal facteur. Le risque de développer la maladie double tous les 5 ans à partir de 65 ans.Comment peut-on y remédier ?

Des chercheurs ont montré que le mode alimentaire du type méditerranéen associé à une activité physique quotidienne permettrait de réduire les risques. Le lien social, la lecture, les jeux de mémorisation… sont également de bons moyens pour exercer ses fonctions cérébrales.  

Dans quelle mesure l’alimentation peut-elle avoir un impact sur cette maladie ?

L’alimentation fait partie des actions préventives par excellence. Certains composés comme les omégas 3, les antioxydants ou la Vitamine D contribueraient au maintien des fonctions cognitives. Vous trouverez par exemple les oméga 3 dans les poissons gras (saumon, thon, …) et certaines huiles végétales (noix, colza). Les antioxydants sont présents majoritairement dans les fruits et légumes. Concernant la Vitamine D, c’est un ensoleillement suffisant qui permet de la synthétiser.

Que proposez-vous à travers vos recommandations pour pallier cette maladie ?

En premier lieu, j’invite toutes les personnes à ne jamais se lancer dans un « régime » alimentaire seul. Une alimentation mal adaptée peut apporter des carences et avoir l’effet inverse attendue. Les diététiciens sont là pour vous accompagner si vous pensez avoir besoin d’être accompagné. Ensuite, il est important de continuer à manger suffisamment, variés et avec plaisir. On surveille également son poids car toute perte de poids importante doit alerter.Pouvez-vous nous expliquer comment Nutrisens peuvent aider en ce sens?

Nutrisens propose à la fois des conseils personnalisés grâce à sa plateforme NutriD qui regroupent des diététiciens experts mais également des produits pour répondre aux enjeux nutritionnels. Ces produits tiennent compte également des problématiques liées à la maladie comme les troubles de déglutition, de praxie ou la déambulation en proposant des produits faciles à manger.Comment combattre la maladie avec Nutrisens ?

En cas de dénutrition, Nutrisens propose une gamme de compléments nutritionnels oraux variés (crémeux, liquide, croquant, …), gourmands (crèmes, compotes, chocolats) et faciles à manger (madeleines, biscuits).

En cas de troubles de déglutition avérés, Nutrisens propose une large variété de plats mixés mais également des eaux épaissies afin de permettre à ces patients de s’hydrater quotidiennement. L’ensemble de ces produits sont disponibles sur la boutique en ligne  https://shop.nutrisens.com/fr/

Enfin, le patient ou l’aidant peut prendre RDV sur la plateforme NutriD (https://www.nutrid-online.com/consultation/home) pour un rendez-vous avec l’un de ses diététiciens experts.  Y a-t-il déjà eu des résultats concrets intéressants pour souligner l’importance de la démarche ?

A domicile, pas encore mais en EHPAD ou à l’hôpital, Nutrisens accompagne déjà depuis de nombreuses années les patients atteints de la maladie d’Alzheimer sur une solution appelée « manger-mains ». Nous avons pu ainsi adapter nos conditionnements (format gourde) et nos recettes pour une meilleure prise en main et améliorer ainsi le confort des patients.  

Par Aline Victor, diététicienne-nutritionniste chez Nutrisens.

A propos de Nutrisens Spécialiste de la nutrition clinique et de l’alimentation médicale, Nutrisens est le partenaire des professionnels de santé depuis 10 ans. C’est de l’écoute des familles, des aidants, des professionnels de santé et surtout des patients que Nutrisens tire sa culture de l’innovation, pour répondre aux besoins de ses clients hôpitaux, maisons de retraites, instituts spécialisés, pharmacies et particuliers. Groupe désormais européen, Nutrisens produit en France des aliments ayant pour objectif de répondre aux besoins nutritionnels des patients et de redonner le goût de manger aux personnes fragiles ou souhaitant mieux vivre leur quotidien.

NUTRISENS, en quelques chiffres, c’est :                                  

•          100 Millions d’€ de chiffre d’affaires en 2020

•          33% du chiffre d’affaires à l’international

•          Une présence dans 20 pays

•          500 collaborateurs à travers l’Europe   

•          10 000 clients en France

•          4 filiales : France, Belgique, Italie, Espagne

•          Pour en savoir plus, www.nutrisens.com