Après le 8 mars, voici le 14 juin, une autre date qui s’impose dans certains pays, dont la Suisse, et qui, à l’occasion a vu fleurir des articles ou des actions autour du féminisme. C’est une date symbolique pour dénoncer les discriminations salariales entre hommes et femmes, mais aussi le manque de moyens ou de volontés politiques qui pourraient contribuer à aider les femmes dans leur vie professionnelle (plus de crèches, aides des congés parentaux, aides à l’entreprenariat, meilleure représentation dans le milieu professionnel…). L’action se situe bien dans le milieu professionnel avec des initiatives prises en milieu de journée (de nombreuses conférences programmées à 15h30) et en incitant de nombreuses femmes à faire une « pause », avec une pause déjeuner prolongée par exemple. De vrais défilés sont prévus par exemple à Genève (avec de réelles perturbations prévues dans le trafic) et un site récence les actions et des témoignages, de nombreuses femmes donnant de réelles motivations personnelles pour faire avancer les choses. En suisse, la manifestation et sa triple revendication (« du temps, du respect, de l’argent ») avec son logo au poing rose levé en est à sa troisième édition, en attendant peut-être des actions en France voisine ?


https://greve-des-femmes.ch

LAISSER UNE REPONSE

Laissez votre commentaire!
Indiquez votre nom ici