Le stress des Français face à la dépendance liée à l’âge

0
919

Une étude réalisée pour Ouihelp par OpinionWay*

Face à un véritable enjeu de société : le vieillissement de la population, le ressenti et la situation réelle des Français par rapport à la dépendance liée à l’âge, une étude a été menée par Ouihelp et OpinionWay.

Un tiers des Français est concerné directement

Aujourd’hui, 1/3 des Français (32%) a dans son entourage proche une personne âgée dépendante.

Dans la majorité des cas (23% de ce tiers), ces personnes âgées vivent encore à leur domicileet une auxiliaire de vie s’en occupe (8%) ou bien c’est leur famille directement (15%). Les 9% restants vivent en maison de retraite, les EHPAD.

Une future dépendance qui génère beaucoup de stress

Un tiers des Français est concerné donc, mais quand on leur pose la question sur eux-mêmes, on découvre que ce sont 6 Français sur 10 (59%) qui se déclarent stressés à l’idée de devenir dépendants avec l’âge.En rentrant plus dans le détail, l’étude dévoile que parmi eux, 68% ont une personne dépendante dans leur entourage et que c’est la famille qui s’en occupe :

Surtout des femmes : à 68%,

66% ont entre 50 et 64 ans.

Lorsqu’elles doivent se projeter, l’ensemble des personnes interrogées imaginent l’impact que peut avoir une personne dépendante dans leur entourage sur :

  • la qualité de leur vie familiale (80%),
  • leur bien être moral (76%), 
  • le poids financier (72%)

 encore accentué à lidée de la prise en charge de la dépendance dun proche

Quand il s’agit d’imaginer qu’ils doivent s’occuper d’une personne de leur entourage proche devenue dépendante, les Français déclarent que cela représente un stress important :

  • à la fois pour lentourage (85%, dont 27% insistent sur un stress très important)
  • et pour la personne qui sen occupe (87%, dont 43% très important)

Une dépendance qui retentit sur plusieurs facteurs de la vie des aidants : famille, moral et finances en tête

La famille, le moral et les finances constituent le Top 3 des domaines les plus impactés d’après les Français quand il y a une personne dépendante dans leur entourage :

???      pour 80% des sondés c’est la vie familiale : Plutôt pour les hommes : 83%, de50-64 ans : 85%, qui a une personne dépendante dans son entourage en EPHAD : 88%.

???      Pour 76% c’est le moral : à 82% des 50-64 ans, à 79% en couple.

???      Pour 72% ce sont les finances : à 77% pour les 50-64 ans.

Les 50-64 ans apparaissent comme majoritairement concernés par cette question.

Quelques-uns des autres facteurs impactés :

  • les loisirs, la vie sociale (68%),
  • la santé, forme physique (67%),
  • la qualité du sommeil (62%),
  • la vie professionnelle (60%)

Laccompagnement personnalisé, une solution contre le stress provoqué par la dépendance

Fiabilité et coût, deux sources dinquiétude majeures :

C’est la gestion d’une auxiliaire de vie et le coût de cette prise en charge dans le cadre d’un maintien à domicile qui sont les plus générateurs de stress pour l’ensemble des personnes interrogées.

Arrivent en tête des préoccupations :

  • Ne pas avoir dauxiliaire de vie fiable pour 87% des répondants…*, chiffre qui monte à 93% chez les 50-64 ans,
  • Un auxiliaire de vie qui change très souvent : 83%, dont 87% de femmes, 90% de 65 ans et + et 90% de répondants en région parisienne.
  • Et le coût des services à mettre en place : 83%, un point qui stresse surtout les femmes(86%) de 50 à 64 ans (88%) et vivant dans le Sud Est (89%)

Viennent ensuite l’organisation à mettre en place (77%) et les démarches à effectuer (72%).

Laccompagnement des dépendants et des aidants, une solution ?

Un accompagnement par un spécialiste de l’aide à domicile et de la prise en charge de la perte d’autonomie serait rassurant pour plus de 80% des Français.

Surtout quand on leur propose :

  • d’écouter et comprendre leurs besoins : 84% seraient rassurés,
  • de les accompagner dans la gestion des démarches administratives : 84%,
  • de mettre en place une aide à domicile et gérer cette aide au quotidien à votre place : 82%.

 « Ici encore ce sont les 50-64 ans les plus demandeurs d’accompagnement, ce qui correspond bien à la population qui fait appel à nos services » conclut Pierre-Emmanuel Bercegeay « Il est assez rare que dans ces âges on n’ait personne dans son entourage proche qui soit dépendant. C’est pour beaucoup une période de leur vie où ils travaillent encore, ce qui représente un stress de plus avec la peur d’être interrompu dans une tâche à tout moment. C’est pourquoi Ouihelp s’engage à écouter et comprendre les besoins de chaque cas particulier, à accompagner les aidants dans la gestion des démarches administratives et à mettre en place et gérer au quotidien une aide à domicile pérenne et de qualité ».

* À propos de létude OpinionWay pour Ouihelp

Etude quantitative réalisée auprès d’un échantillon de 1013 Français de 18 ans et plus, représentatif des Français de 18 ans et plus en termes de sexe, d’âge, de CSP, de région et d’agglomération. Les interviews ont été réalisées du 24 au 26 avril 2019. L’échantillon a été interrogé via notre omnibus hebdomadaire par un questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview), via notre propre Access Panel : New Panel. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

LAISSER UNE REPONSE

Laissez votre commentaire!
Indiquez votre nom ici