Biodiversité : le cri d’alerte de la science

« La biodiversité, nous en faisons partie : la nature, c'est nous. » Gilles Boeuf

0
4531

Depuis un siècle,  un grand nombre de vertébrés et invertébrés, terrestres et marins, ont disparu ainsi que près de la moitié des récifs coralliens.

En 1992, l’Union of Concerned Scientists et plus de 1 700 scientifiques indépendants signaient le « World Scientists’Warning to Humanity » pour exhorter l’humanité à mettre en place des changements rapidement dans sa façon de gérer les ressources de la Terre et ainsi freiner la destruction de l’environnement déjà en route.

En 2017, ce sont 15 000 scientifiques qui lançaient un cri d’alarme sur l’état de la planète, qui n’a fait s’empirer de 25 ans. Leur cri était simple : si nous ne réagissions pas dès maintenant, nous allions droit dans le mur.

En 2019, les extinctions de races animales se multiplient, et c’est sans compter sur celles des insectes qui sont tout aussi dramatiques et dommageables pour la pollinisation que pour l’ensemble de la chaîne alimentaire, avec les conséquences que l’on peut craindre.

Mais la recherche peut également être pourvoyeuse d’innovations positives pour résoudre les défis écologiques auxquels nous sommes confrontés, notamment sur la question de la biodiversité. En s’associant et s’appuyant sur les entreprises, les collectivités et les citoyens, elle ouvre un champ de solutions encore sous-exploitées. A ce titre, ce sont près de 50 000 citoyens se sont engagés dans des programmes de sciences participatives en 2017, un chiffre qui a plus que doublé depuis 2011. [Source : UP Conférences]

Et c’est justement parce qu’il est important d’intégrer le potentiel des sciences dans les changements à apporter pour la préservation de la biodiversité que  ce Mercredi 11 mars prochain se tiendra à Paris l’événement Biodiversité : le cri d’alerte de la science.

Organisée par UP Conférences, associée pour l’occasion à SoScience, cette conférence aura pour invités : Gilles Bœuf, spécialiste de physiologie environnementale et de biodiversité, professeur à l’université Pierre et Marie Curie (UPMC) ; Bach Kim N’guyen, co-fondateur de BeeOdiversity et Expert mondialement reconnu de la problématique de la disparition de l’abeille ; ainsi que Anne Dozieres ,directrice de Vigie-Nature, un programme de sciences participatives porté par le Muséum national d’Histoire naturelle.

Il est encore temps de s’inscrire ! et nous vous y encourageons fortement!

LSDR

Les Invités et l’animatrice de la Conférence Roxane Bibard

LAISSER UNE REPONSE

Laissez votre commentaire!
Indiquez votre nom ici